Bienvenue sur mon site.

Ici vous pourrezdscf0428_2_redimensionner

  • être au courant de mon actualité,
  • découvrir mes livres et les articles publiés,
  • apprendre à mieux me connaître.

A très bientôt.

alperrocheau@free.fr

Retrouvez sur la page Actualités l’annonce d’une prochaine publication : « Histoire et anthologie de la poésie en Vendée » et sur les animations programmées.

Voici le 4ème de couverture de cet ouvrage, signé Gilles Bély président de la Société des Ecrivains de Vendée :

« Terre de géants et de genêts en fleurs… ». C’est ainsi qu’Emile Grimaud décrit la Vendée. Le spectacle du Puy du Fou a ensuite répercuté ce moment de grâce du poète. Cette terre, la nôtre, est aussi d’évidence une terre de poètes, célèbres parfois jusque dans les récitations des écoliers, ou le plus souvent oubliés.

Alain Perrocheau les a lus, recensés, soupesés. Son anthologie est bien plus que cela. Voilà leur histoire à toutes et à tous. Voilà leur démarche et leur quête. Voilà le meilleur, le miel  de leurs écrits. Le lecteur admirera le travail accompli, et surtout, il savourera.

Et puis, il s’interrogera. Comment se fait-il que la Vendée nous ait donné, du XVIe siècle à nos jours, autant de poètes. Pourquoi diable les a-t-elle autant inspirés?

Pour tenter de comprendre, il me semble qu’il faut aller chercher trois clés. La nature, l’histoire, le caractère. La nature d’abord. Jacques Bereau, le premier de tous, est déjà sous le charme du « vert bocage ». D’autres après lui diront nos douces collines, la plaine qui ondule, nos marais changeants. Et la mer, bien sûr.

Tumultueuse et souvent tragique, l’histoire de notre terre a forcément ému, indigné ou révolté. Aux poètes, elle arrache des pleurs. Ils en diront les souffrances et les gloires, les crimes et les pardons.

Le caractère enfin. Cette indéfinissable et improbable osmose, née tout à la fois de l’austérité du granit, des souffles de l’océan, de cette douceur poitevine qui nous vient des troubadours. Plus encore que le caractère, c’est une âme vendéenne que nous disent depuis toujours les poètes. Un peuple fier, des générations ployées sous le labeur, un goût pour la fête, une inclination pour le mystère.

Mais la Vendée n’enferme pas l’âme de ses poètes. Elle les porte au contraire vers l’universel, vers ces grands mouvements de l’humanité qu’ils ont le merveilleux secret d’explorer, de saisir et de pouvoir partager. Ouvrez le livre, tournez la page, laissez-vous emporter…